Peindre l'esprit

 

 

 

Peindre l'esprit  d'un sujet c'est aller à la recherche de son essence.                             

Cela nécessite de la concentration.

Con-centrer, se centrer avec. Ressentir l’union avec.

La méditation ouvre le chemin de la paix du cœur .

Le cœur entre en résonance avec l’harmonie du sujet.

Sans intention.

Simplement la sensation.

Cette concentration doit se faire sans effort, grâce au lâcher-prise.

L’intuition est guidée vers la source de la vie.

Les qualités du sujet pénètre dans le cœur-esprit du peintre.

« Exposé au vent des passions, le cœur perd son pouvoir éclairant, mais il le recouvre dans le secret d’une chambre paisible. L’artiste capte l’esprit de son modèle quand il le voit avec l’œil de la sapience. »1

L’expression du cœur se fait sans entraves.

Le cœur et la main se trouvent en unisson.

La peinture jaillit spontanément du pinceau.

 

1 Vandier-Nicolas, Nicole. Art et sagesse en Chine, Mi Fou (1051-1107) peintre et connaisseur d’art dans la perspective de l’esthétique des lettrés. Paris: Presses universitaires de France, 1985. p199

Mu Qi (1210?-1269?)

© 2018 crée par Michel Fornasero

  • Facebook
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now