Michel Fornasero

Né en 1956, j'ai commencé à fréquenter la culture asiatique par l’intermédiaire des arts martiaux à l’âge de 10 ans.

Attiré par la philosophie orientale depuis cette époque j'applique cette pensée dans la pratique du bonsaï et exprime cette vision du monde dans la peinture à l’encre de Chine.

La rencontre en 2005   avec Robert Faure, enseignant en sumi-e m'a ouvert les portes de ce style de peinture qui laisse une grande part au vide et à la suggestion.

En utilisant uniquement le noir et le blanc, les vides et les pleins, la trace exprime  l’essentiel, sans repentir.

Elle tend à exprimer l’esprit du sujet plutôt que sa forme.

Le contact avec la nature et le rapport que l’on établit avec elle est le moteur principal qui anime cette peinture.

Elle met l’accent sur le rapport entre le corps et l’esprit.

 

Lors de voyage en Chine et au Japon, j'ai eu l’occasion d'éclairer ma compréhension de la tradition des lettrés. En allant à la rencontre de certains de leurs représentants actuels (Li Xiang Hong et Wang Yi  en Chine , Takayuki Shinohara au Japon), j'ai pu constater que le legs du passé pouvait servir de socle à la créativité moderne.

La peinture comme l'enseignement sont des activités de partage.

Le partage du cœur et de l'esprit.

Diffuser et transmettre ce que la vie et la nature nous ont offert est une opportunité de communion et d'enrichissement réciproque.

C'est montrer au monde quels flux nous animent.

C'est une  quête d'harmonie.

© 2018 crée par Michel Fornasero

  • Facebook
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now